La cage… la maison de votre chien!

Pour bien des gens, il est cruel de mettre un chien dans une cage. Mais saviez-vous que la cage peut devenir un refuge pour votre chien, un lieu sécuritaire pour lui ainsi qu’un puissant outil du contrôle de son environnement ?

Note: les informations suivantes vous sont transmises en vue de l’éducation d’un chiot, mais elles peuvent tout aussi bien s’appliquer pour rééduquer un chien adulte à la cage.

La cage servira donc:

  • De refuge sécuritaire, elle deviendra sa maison; de refuge face aux adultes, aux enfants ou aux autres animaux de la maisonnée ou étrangers.
  • Pour le contrôle des allées et venues du chien en dehors des périodes de surveillance active.
  • Pour éviter la destruction des meubles et effets personnels des humains.
  • Pour lui apprendre à faire ses besoins au bon endroit (dehors ou sur un pipi pad pour les petites races). À noter ici qu’un parc pourra être utilisé pour chien de petite race, un parc assez grand pour y mettre un pipi pad et un coussin. Voir l’article sur le sujet dans notre blog.

Le chiot vient de quitter sa famille canine pour vivre dans le monde des humains. Cette transition pourrait le rendre insécure. Il faut donc lui faire vivre de nouvelles expériences de façon positive. L’introduction à la cage en fait partie.

Le chien aime bien avoir un coin à lui, un endroit où il peut se réfugier, loin des brouhahas de la maisonnée. Cet endroit peut être un coussin, un coin de sofa, mais aussi une cage que vous aurez aménagée avec soin.

Quel type de cage choisir? Pour la maison, choisissez une cage grillagée avec un fond amovible. Évitez la cage de transport, qui empêche le chien de bien voir l’extérieur. Assurez-vous d’avoir la bonne grandeur de cage. Le chien doit pouvoir s’y tenir complètement debout une fois adulte et disposer d’un tiers de plus que sa longueur à l’âge adulte, pour pouvoir s’y retourner facilement.Pour un chiot, si la cage est trop grande, il se peut que votre chiot ait l’idée de faire ses besoins dans un coin et de se coucher dans l’autre. Divisez la cage de moitié ou d’un tiers avec le diviseur fourni avec la cage. Ceci évitera que votre chiot y fasse ses besoins.

Que peut-on y mettre? Une vieille couverture pour un chiot (en cas de destruction et de malpropreté) un coussin pour un chien propre et non destructeur. Un petit bol d’eau pour un adulte ou une chaudière avec une petite quantité d’eau, à accrocher pour un chiot. Des jouets impossible à détruire.

Placez la cage loin des sources de chaleurs (fenêtre au soleil, plinthe électrique, poêle à bois) et des autres meubles ou des sources de froid. Car certains chiens sont capables de se passez le museau au travers des barreaux pour y agripper des choses.

Pour apprendre rapidement à votre chien que la cage est un endroit agréable:

  • Ne JAMAIS l’utiliser pour punir le chien, car la cage doit être source de réconfort et synonyme de plaisir;
  • La placer dans un endroit passant où le chien peut se sentir parmi les membres de sa famille. Évitez donc de la placer au sous-sol, dans une pièce fermée ou dans le garage de façon isolée. Rappelez-vous que les chiens n’aiment pas être à l’écart de la vie sociale de son groupe;
  • La cage doit être introduite de façon positive: en introduction, donner toutes les gâteries, les jouets et les repas dans sa cage, la porte ouverte;
  • Introduisez la cage graduellement. Pour la première nuit, placez la cage à coté du lit d’un adulte. L’y coucher qu’une fois bien fatigué après une période de jeux et une fois que les besoins d’élimination auront été comblés. Rassurez le chien qui pleure en lui parlant doucement. Ne le sortez pas s’il chigne fortement ou jappe. Lancez-lui plutôt des gâteries à travers la grille. Cela aidera à changer son émotion. Très tôt au petit matin, sortez-le dès son réveil pour lui faire faire ses besoins. Remettez le dans sa cage avec un kong (adapté à sa grosseur) rempli de nourriture intéressante (ex: moulée imbibée d’eau avec du beurre d’arachide naturel ou avec des morceaux de viande). Recouchez-vous. Lorsqu’il aura quelques nuits sans pleurer, tassez la cage graduellement vers la sortie de la chambre. Pour finir par la placer dans un endroit passant (aire ouverte, salon, cuisine) où elle restera définitivement;
  • Durant la journée, lancer des gâteries aléatoirement dans la cage pour que votre chiot y entre volontairement et avec bonheur. Au début, ne fermez as la porte, laissez-le sortir à sa guise. GRADUELLEMENT, fermez la porte pour de courtes périodes lorsqu’il sera occupé à y jouer avec un jouet ou manger une gâterie. À la longue, quand il sera calme, quittez la pièce pour quelques secondes. Revenez ou ouvrez la porte s’il est calme et récompensez-le. S’il pleure, ignorez-le (ne pas lui parler, ne pas le regarder).

Mettez le chiot dans sa cage, TOUTES LES FOIS OÙ VOUS NE POUVEZ LE SURVEILLER ACTIVEMENT ET MÊME POUR 5 MINUTES!. Car un chiot laissez seul à lui-même, se trouvera rapidement quelque chose à faire:

  • Il fera ses besoins n’importe où dans la maison. Il ne sait pas encore qu’il doit aller dehors ou sur un pipi pad;
  • Il détruira des choses dans votre environnement;
  • Il pourrait se retrouver dans une situation périlleuse (ex: mâchouiller un fil électrique, avaler un morceau de tissus, manger une plante toxique, monter sur les meubles);
  • Il fera comme bon lui semble et apprendra de mauvais comportements (ex: sauter sur les gens, mordre les mains des enfants, voler de la nourriture, briser des souliers, déchirer un tapis, etc.).

En terminant, devez-vous utiliser la cage toute sa vie durant? Probablement que non, à moins d’avoir un chien destructeur ou qui a de la difficulté a être propre.Pour savoir si votre chien peut se passer de sa cage, faites un premier test une nuit alors qu’il a terminé sa période d’adolescence. Laissez la porte ouverte. Et voyez les résultats au petit matin. Tout est beau? Poursuivez au moins un mois avant de passer à l’autre étape. Sinon, remettez votre chien en cage pour quelques mois et refaites le test.

La seconde étape consistera à le laissez seul dans la maison, la porte de sa cage étant ouverte. Partez pour 15 minutes. Si tout va bien, augmentez graduellement les périodes de liberté jusqu’à partir des heures. Bien des gens conservent tout de même la cage la porte ouverte, car comme elle est représente pour le chien un lieu de réconfort et de sécurité, le chien aura tendance à y retourner toute sa vie.

Un chiot de deux mois ne devrait pas faire plus de 4h consécutives dans sa cage. Un chiot de 4 mois 6 h et un chien adulte 8h.

Aucun chien adulte ne devrait passer plus que 16h dans sa cage au total de sa journée (incluant la nuit). Il est de votre responsabilité de le laisser hors de sa cage en SURVEILLANCE le plus souvent possible. S’il le faut, engagez un petit voisin ou une compagnie de promeneurs pour sortir votre chiot de sa cage en journée si vous prévoyez être parti plus de 8h00 de suite.

Il est aussi impératif de lui enseigner à être libre dans la maison dès qu’on le pourra. Un cage fermée est d’utilisation temporaire. Une cage ouverte peut servir de maison canine toute la vie durant!

Voilà! Vous connaissez maintenant tous les secrets de la bonne utilisation de la cage. Ha oui…. un dernier conseil… ne dites plus le mot « cage » mais dites plutôt le mot « maison » ou « niche ». Ainsi, vous aurez moins l’impression d’enfermer votre chien et aiderez ainsi votre compagnie canin à acquérir rapidement de bons comportements!

Note: visionnez ici la vidéo de Panda, 5 mois, qui mange son os dans sa cage en sécurité des autres chiens. Tous respectent son espace personnel.

Éducateur canin et comportementaliste, Danielle est propriétaire et directrice de la compagnie FIDÈLE CANIN qui produit et distribue le harnais FIDÈLE et autres produits d’entraînement canin. FIDÈLE CANIN offre aussi des services d’entraînement canin au clicker et de consultation comportementale. Danielle a débuté dans le monde canin comme zoothérapeute dans le réseau de la santé et a monté son propre élevage de Golden retrievers spécialisés en zoothérapie dès 1989. Formée par les plus grands experts internationaux en entraînement et en comportement canin, Danielle se spécialise aujourd’hui en agressivité et peur canine.

1 Comment

  • Répondre janvier 31, 2017

    Jr

    Bonjours je voulais savoir si jamais jai un chiot et quil a pas le choix de rester 8h en cage le jours eseque sa peu tro afecter le chiot !

Laissez un commentaire

Question de sécurité anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.