Le besoin du chien de mâchouiller.

Il y a des chiens à la « gueule douce ». D’autres à la « gueule dure ».

Les chiots ont la plupart du temps, une activité masticatoire plus intense que les chiens adultes. Certains jouent avec leurs jouets sans les détruire. D’autres déchirent tous les tissus, arrachent tous les morceaux de jouet, mâchouillent tous les caoutchoucs et plastiques.

Tous les chiens ont un grand besoin de mordre, de mastiquer dans quelque chose. Le fait de leur servir une ration alimentaire à base de moulée, contribue à faire de ce besoin, un besoin encore plus pressant! Un repas peut ne prendre que quelques minutes dans une journée. Comme ils n’ont plus d’os à gruger, ils doivent s’attaquer à quelque chose d’autre.

Certaines races de travail qui sont dans un contexte domestique, doivent absolument disposer de telles activités afin de compenser la dépense d’énergie non effectuée.

L’activité de mastiquer ou de tirer est une très grande dépense énergétique. Elle peut surpasser l’exercice sportif. Elle peut être aussi une activité de remplacement par mauvais temps.

Afin de répondre à ce besoin essentiel, il existe toute une gamme d’activités de mordillage et de tiraillage qui pourraient être introduite auprès de chaque chien:

  • manger des os crus
  • jouer au tug
  • briser des contenants pour trouver de la nourriture
  • pouvoir bénéficier de jouets solides presqu’indestructibles

 Manger des os crus

Autrefois, les chiens mangeaient les restes des repas pour humains. Ils mangeaient ce que les humains délaissaient, dont les os.

Les chiens possèdent les dents pour écraser des surfaces dures comme les os. Leurs molaires sont puissantes. Et les canines servent à déchirer. Mais dans leur vie d’animal de compagnie, ils n’ont plus à les utiliser souvent.

Vidangeurs, nos chiens ont encore les enzymes digestives et l’acide gastrique assez puissants pour digérer des os crus. Les os  »récréatifs » sont les os porteurs des animaux de boucherie ou de gibier. Les pattes sont donc toutes indiquées pour occuper les chiens de moyennes et grandes races. Ils travailleront très dur pour sortir la moelle de ces os. Les donner congelés les rendra encore plus difficiles à manger. Ils ne pourront cependant pas manger l’os comme tel, qui est trop dur et épais. Les autres os comme les épaules, les côtes, les colonnes vertébrales peuvent aussi être données et ces derniers peuvent être mangés au complet.

Pour les chiens de petites races, les os de poulet comme les ailes et les pilons feront l’affaire.

Les os ne doivent JAMAIS ÊTRE CUITS. La cuisson les rend friables et très dangereux à la consommation. Rappelez-vous que les canidés dans la nature (loups, coyotes, renards) NE FONT PAS CUIRE LEUR PROIE AVANT DE LA MANGER!

Je ne recommande pas les os séchés ou les peaux déshydratées qui sont souvent recouverts de produits chimiques.

Jouer au tug

S’il est un exercice satisfaisant pour un chien, c’est bien de tirer sur quelque chose avec sa gueule et de le disputer à un autre. Le jeu de tug est un jeu très énergivore. Ce jeu imite la dispute pour la proie (prédation). Aussi, ce jeu donne la permission au chien de grogner, de tirer, de secouer et de mordre! Il permet aussi de faire travailler de nombreux muscles du haut du corps, du dos et des pattes arrière. La mâchoire et le cou sont grandement sollicités.

Cependant, il doit être bien encadré. Car s’il est fait n’importe comment, il pourrait augmenter des problèmes d’agressivité de possession, de mordillage inapproprié et de sautage.

Tuggez doit toujours se faire avec un jouet pour chien afin d’éviter que le chien soit tenté de tugger avec des objets réservés aux humains. Apprenez au chien à prendre et donner le tug sur commandement pour avoir le contrôle sur le début et la fin du jeu, et pour éviter une surexcitation qui pourrait dégénérer en agressivité.

Je vous recommande le TUGEXTRÊME FIDÈLE (fait de polar tressé et cousu, il a un mètre de long avec une poignée) testé sur mes propres chiens et fait pour satisfaire le grand besoin de tirer de mon border collie. Voyez cette vidéo explicative sur les bienfaits du jeu de tug.

Briser des contenants pour chercher de la nourriture

Quel plaisir pour le chien de pouvoir déchirer un contenant pour y trouver une surprise alimentaire! Avoir le droit de briser et de triturer quelque chose, voilà un bon défoulement!

J’adore faire une boite surprise à Panda, mon border collie. J’emballe un petit morceau de viande séchée et odorante dans une boîte de carton bien fermée à l’aide de ruban collant (du type « duck tape« ). Mon chien peut travailler pendant 20 minutes pour ouvrir cette fameuse boîte qui sera réduite en dizaines de morceaux.

Quelle joie et quel travail!

Des jouets solides

Quand on a un chien très fort en mâchoires, on ne veut pas qu’il avale des morceaux de jouet. J’ai récemment été confrontée au fait que mon border collie venait à bout de tous les jouets que je lui offrais. Qu’ils soient faits de caoutchouc ou de plastique, rien ne résistait. Alors, voici les jouets les plus résistants, testés par mon chien et qui ma foi… ont passé le test haut la main. Ils sont mes coups de cœur:

  • BIONIC (jouet de plastique en forme d’os troué pour y mettre de la nourriture)
  • SILLY SOUNDS JW (balles de caoutchouc en forme de tourbillon qui fait un son au mouvement)
  • KONG EXTREME TOY (jouet de caoutchouc troué pour y mettre de la nourriture)
  • TUFF BALLS (balles de tennis)
  • GOOD DOG (balles de tennis)
  • DURA CHEW NYLABONE (os en plastique très dur avec des petites aspérités).

L’activité masticatoire ou de tiraillage devrait être disponible quotidiennement, et ce pour tous les types de chien, petits ou grands, jeunes ou vieux. Elle devrait faire partie de tout programme d’enrichissement de l’environnement.

Un dernier truc pour stimuler le chien à s’intéresser à ses jouets: faites une rotation des jouets. Cachez-les dans un endroit fermé et offrez-lui deux jouets différents par jour. Il aura l’impression de toujours en avoir des nouveaux!

Éducateur canin et comportementaliste, Danielle est propriétaire et directrice de la compagnie FIDÈLE CANIN qui produit et distribue le harnais FIDÈLE et autres produits d’entraînement canin. FIDÈLE CANIN offre aussi des services d’entraînement canin au clicker et de consultation comportementale. Danielle a débuté dans le monde canin comme zoothérapeute dans le réseau de la santé et a monté son propre élevage de Golden retrievers spécialisés en zoothérapie dès 1989. Formée par les plus grands experts internationaux en entraînement et en comportement canin, Danielle se spécialise aujourd’hui en agressivité et peur canine.

1 Comment

  • […] Il y a des chiens à la « gueule douce ». D’autres à la « gueule dure ». Les chiots ont la plupart du temps, une activité masticatoire plus intense que les chiens adultes. Certains jouent avec leurs jouets sans les détruire.  […]

Laissez un commentaire

Question de sécurité anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.