Non! non! non! évitez-lui la confusion.

14975546_sIl faut bien comprendre que pour le chien le mot NON n’a bien souvent pas la même signification que pour nous, tout dépend de l’association qu’il en fait. « Non » peut signifier  »maman n’est pas contente » sans toutefois qu’il comprenne de quoi elle n’est pas contente.

image chienimage chien De plus, le fait de dire « non » à répétition, sans qu’il n’y ait de suite, fait en sorte que le chien n’y porte plus attention ou augmente son niveau d’excitation de par le fait qu’il soit confus faisant dans un cas comme dans l’autre dire à ses maîtres qu’il ne veut rien entendre ! En réalité, le sens du mot « non » n’est en rien éducatif et le chien ne peut pas deviner l’intention derrière le « non », particulièrement s’il est utilisé à toutes les sauces.

Non!= il ne faut pas faire «ça»… ;  Non! Tu laisses = tu renonces et passes à autre chose;  Non! Doucement = continue, mais plus calme.  Non! Aïe = tu me fais mal.  Non! Stop ou c’est fini = arrêt total de l’interaction. Non! C’est terminé = tu n’en auras pas.

Un questionnement s’impose à savoir ce que nous souhaitons vraiment. Utiliser le « non » afin qu’il comprenne bien ce qu’il ne doit pas faire et qu’il ait peut-être l’impression de vivre sur un champ de mines ? Ou faire les choses de façon à ce qu’il comprenne exactement ce que nous attendons de lui ou ce qu’il peut faire et ainsi avoir un chien moins confus et plus calme? Mais comment y arriver?

Je dis toujours à mes clients de garder en tête que chaque «non» qui sort de leur bouche doit être suivi immédiatement d’un: «Bon chien!». Je m’explique. Par exemple, le chien saute sur vous, vous lui dites «non!» et immédiatement, il redescend et repose les pattes par terre. Il vous faut alors le récompenser dans la seconde suivante puisqu’il n’est plus en train de sauter sur vous! Ou le faire asseoir et récompenser ce comportement. Il pourrait aussi être en train de monter sur le canapé, ce à quoi vous réagissez en disant «Non! Descends!» À ce moment précis, redirigez son comportement et offrez-lui une option acceptable comme un coussin par exemple. En plus de ne pas être éducatif, le seul fait de dire «non!» peut renforcer ou récompenser un comportement qui a ainsi beaucoup plus de chance d’être reproduit. Prenons un exemple: votre chien, par ennui ou par trop plein d’énergie, ou tout simplement parce que l’idée lui en est passée par la tête, a décidé d’attraper le bas de votre pantalon pour attirer votre attention. Votre réaction immédiate est de le lui interdire, de lui répéter «non!» à plusieurs reprises, probablement tout en le repoussant énergiquement. Pour votre chien, ce manège peut être fort divertissant, il peut l’interpréter comme étant un jeu, ne croyez-vous pas? Peut-être même risque-t-il d’associer le « non » à quelque chose d’assez excitant. Mais si, à ce moment précis, vous preniez simplement un de ses os ou un jouet pour le lui proposer et ainsi rediriger son comportement, il y a de fortes chances pour que votre pantalon cesse de l’intéresser.

En résumé, dire « non » au chien ne l’éclaire pas sur la règle à suivre et peut parfois mettre l’emphase sur un comportement non désiré et renforcer celui-ci, particulièrement s’il s’agit d’une demande d’attention. Pour chaque interdit, il s’agit de proposer la bonne marche à suivre au chien (rediriger le comportement) et de le récompenser s’il la respecte (renforcer le bon comportement). Ah! Surtout, n’oubliez pas que le chien associe les demandes que vous lui faites au comportement présent. Autrement dit, si vous rentriez à la maison après la journée et qu’il ait déchiqueté une chaussure et que vous la lui mettiez sous le nez en lui disant : «Non! Non! Non!», il est probable qu’il ne fasse pas le lien et qu’il se dise, quand «Papa rentre à la maison, il n’est pas content! » Il aurait été plus simple qu’il ne trouve pas de chaussure à se mettre sous la dent. ;-D

Je suis consciente que perdre l’habitude de dire « non » peut être difficile voire impossible pour certains, mais à tout le moins, faites en sorte d’en diminuer la fréquence, gardez donc le « non » pour les « grandes occasions », il aura ainsi plus d’impact.

Co-fondatrice du blogue "En compagnie des chiens". Nadine à une formation d’éducatrice canine et de zoothérapeute. Elle tire ses connaissances des plus grands professionnels et scientifiques du milieu canin. Elle a d’abord étudié en philosophie, pour assouvir sa curiosité qui la pousse toujours à approfondir ses questionnements. Elle fais principalement de la consultation à domicile et en clinique vétérinaire et anime des ateliers et conférences de prévention et d’éducation de toutes sortes sur le meilleur comportement à adopter avec votre animal.

4 Comments

  • Répondre septembre 10, 2014

    sophie

    Article intéressant merci ! Mais, selon votre exemple, si notre chien nous tire le pantalon et qu’on le redirige vers un jouet, ne risque-t-il pas ensuite de tirer notre pantalon à chaque fois qu’il veut jouer ?

  • […] Il faut bien comprendre que pour le chien le mot NON n’a bien souvent pas la même signification que pour nous, tout dépend de l’association qu’il en fait.  […]

Laissez un commentaire

Question de sécurité anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.