Notre chien, un animal captif.

« Le chien, un animal qui n’a pas le choix… »

Notre chien, un animal captif qui nous oblige à certaines responsabilités

Il est important de prendre conscience que notre chien est un animal que l’on garde captif, même si l’idée n’est pas agréable. Le fait de le garder comme un petit esclave (n’a-t-il pas la corde au cou?) et de lui imposer notre mode de vie, nous oblige aussi à lui donner une vie décente dans laquelle on a l’obligation de le respecter dans sa nature et dans ses besoins. Cette obligation fait aussi partie de la longue liste de responsabilités auxquelles nous nous engageons lorsque nous décidons d’acquérir un chien.

Bien que le chien n’ait pas le choix de s’insérer dans notre vie, il tente du mieux qu’il peut de s’adapter à nous et nos coutumes qui sont pourtant très différents de ceux de son espèce. Malgré que nous possédions un code de communication différent et que nous nous exprimions dans un langage étranger au sien, le chien ne ménagera pas les efforts pour s’adapter à notre monde.

De notre côté, faisons-nous autant d’effort dans ce sens? Nous pouvons pourtant lui donner la possibilité de répondre à ses besoins fondamentaux très aisément. Prenons ce tout petit exemple : régulièrement nous prenons nos messages téléphoniques, nos courriels, nos posts sur Facebook, etc.  De la même manière, pourquoi ne donnons-nous pas le droit à notre chien de sentir les odeurs sur sa route? Pourtant, ces odeurs sont pour lui, des messages laissés par des congénères qui sont aussi passés à cet endroit! Tout autant, le marquage qu’il fera sur son chemin lui donnera également le droit de laisser ses propres messages olfactifs. En plus d’être primordiaux pour lui, ces simples gestes que vous lui permettrez de faire stimuleront son activité intellectuelle de façon simple et intéressante, alors que ce modèle d’activité est malheureusement trop peu stimulé chez nos compagnons.

Danielle Godbout est coach en comportement canin à Québec. Ses interventions sont basées sur le modèle éthologique et celui de l’analyse appliquée du comportement (ABA). En 2014, en compagnie d’une collègue, Brigitte Tardif, elle a ouvert une école de formation en comportement canin qui s’adresse à tous les propriétaires de chiens. Danielle est une véritable passionnée du comportement . Son principal objectif est d'aider les humains et les chiens à vivre ensemble et en harmonie. Elle a à cœur d'aider les chiens jugés «différents», ceux qui ne correspondent pas à l'image de « Lassie ». Sa petite Keena, une petite chienne Carlin qui avait été abandonnée pour sa différence, l’a poussé à s’ouvrir à une meilleure compréhension de ces chiens qu’on croit connaitre et qu’on connait pourtant si mal. Danielle a été formée principalement par la Dre Susan Friedman (professeure en psychologie), Jean Lessard (éducateur canin et comportementaliste), Richard Beaudet (éthologue), Michel Chanton (éthologue) et Dr Joël Dehasse (vétérinaire-comportementaliste). S’ajoutent à eux, les Chirag Patel , Simon Gadbois, Roger Abrantes , Kathy Sdao, Patrice Robert et Sonia Leblanc.

5 Comments

  • Répondre décembre 16, 2014

    Chantal Voyer

    Très intéressant! Effectivement, il faut avoir conscience de ces points importants que vous soulignez. Vivre avec un ou des chiens, c’est un partage de connaissances, de façon d’être, c’est un partage tout court… et non pas une relation à sens unique. C’est tout simplement merveilleux, les chiens sont des êtres vivants qui me fascinent de jour en jour.

    Personnellement, quand je marche avec mes chiens, je leur laisse ce temps pour renifler toutes ces odeurs qui les stimulent tant. Ça fait partie de leur petit bonheur quotidien, et ils le méritent tant.

    • Répondre janvier 17, 2015

      Danielle Godbout

      Chantal, comme j’aime cette partie de votre commentaire : « Vivre avec un ou des chiens, c’est un partage de connaissances, de façon d’être, c’est un partage tout court… et non pas une relation à sens unique. »

      Je rêve du jour où plus de gens ouvriront leur esprit vers ce réel partage de vie, de 2 espèces différentes qui se respectent mutuellement.

  • […] Notre chien, un animal captif qui nous oblige à certaines responsabilités Il est important de prendre conscience que notre chien est un animal que l’on garde captif, même si l’idée n’est pas agréable.  […]

  • Répondre décembre 15, 2014

    Lavigne

    Un bon article! Je viens de découvrir votre blogue et j’y reviendrai assurément. J’ai un Airedale Terrier assez coquin et sa truffe est sa vie! Son nez nous parle. Lorsqu’il dort et que mon conjoint est sur le point d’arriver en voiture, il se réveille et va à la porte. Il le sent arriver bien avant moi! Enfin, je crois qu’il le sent. Il pourrait l’entendre mais, son nez s’agite et il le mène à la porte. Mon conjoint arriver 15 secondes plus tard.

    • Répondre janvier 17, 2015

      Danielle Godbout

      « Sa truffe est sa vie » merci en son nom de si bien comprendre ce besoin essentiel pour lui. Et propagez le message autour de vous, afin que davantage de chiens puissent avoir le droit d’agir comme un chien.

Laissez un commentaire

Question de sécurité anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.