Pour contrer la prédation !

Les chiens sont génétiquement faits pour courir ce qui bouge. Certaines races vont encercler et rassembler des moutons (les bergers); d’autres vont pointer des oiseaux pour le chasseur (les pointeurs) ou suivre la trace de gibier pour indiquer où il se trouve (les pisteurs); certaines vont rapporter une fois l’animal tué (les rapporteurs); il y en a même qui vont le ramener vivant (les bulls); des races ont été créées pour sortir la proie d’un trou (les terriers).

Bref, à peu près toutes les races ont une ascendance génétique de prédation, il s’agit d’un patron moteur, celui de la chasse. Vous avez compris que la prédation est l’action de capturer une proie par son prédateur et qu’en fait, elle est tout à fait normale et amusante, une très bonne dépense énergétique. Elle est auto-renforçatrice, c’est -à-dire que les victoires (attraper la proie) augmentent le comportement. C’est en raison du patron moteur de la prédation que nos chiens courent les balles et les frisbee.

Le patron moteur de la prédation se décline dans ces actions:

  • Regarder la proie
  • Fixer la proie-courir la proie
  • Attraper la proie
  • Secouer la proie
  • Tuer la proie.

Si la prédation est naturelle chez le chien, elle devient inappropriée lorsqu’un chien chasse les animaux de basse-cour, le chat de la maison ou le petit chien du voisin! Comment contrer cette action de prédation pour que tous les animaux qui vivent ensemble dans un même environnement ne se chassent pas entre eux?

Dans un but préventif, pour faire côtoyer plusieurs espèces, on les aura fait se rencontrer avant l’âge final de la socialisation primaire du chien vers 4 mois. La socialisation sera d’autant plus facile si tous les animaux en présence sont dans leur période juvénile. Plus jeunes ils seront à se rencontrer, plus rapide et bien imprégnée sera cette socialisation.Cependant, tous les chiens n’ont pas cette opportunité de croiser en bas âge d’autres espèces. Et c’est là que la prédation entre en ligne.Alors que faire lorsque notre chien devient le prédateur des autres animaux de la maisonnée?

Il faudra contre-conditionner donc, faire avoir une émotion contraire venue d’un comportement contraire fait par le chien en présence des animaux qu’il chasse. Ce comportement de remplacement devra être plus payant pour le chien que la chasse elle-même.

Voici deux histoires réelles de prédation sur lesquelles j’ai tout récemment travaillées avec succès: un berger allemand qui chasse les chevaux de la ferme où il habite et un landseer qui chasse les poules de sa guide.

Dans les deux cas, j’ai introduit un comportement contraire: dans le premier cas, de s’asseoir quand les chevaux sont présents. Et programme d’exercices aérobiques de poursuite, simulant la prédation. Dans le deuxième, travail au focus et de rappel vers la guide à la vue des poules et programme de marche intense pour vider l’énergie du chien. À noter que le travail de contre-conditionnement se fera soit en laisse ou longe pour la sécurité des animaux. Les animaux chassés pourront aussi être en cage ou en enclos à défaut de mettre le chien en laisse. La première étape sera de travailler à une distance telle que le mouvement de prédation ne se déclenche pas au delà de la fixation, donc il faut toujours travailler AVANT le déclenchement du patron moteur.

Demandez un assis ou un focus en leurrant (regarde moi) en renforcement positif (utiliser un très fort renforçateur, par exemple de la viande fraîche ou un jouet aimé et désiré) à la vue des animaux immobiles ou en cage (enclos) si cela est possible. On veut ainsi apprendre au chien qu’en présence des autres animaux, il doit s’asseoir (avec la technique du leurre) ou revenir au guide et le regarder (technique du leurre). Une nouvelle association doit être acquise et remplacer la précédente. Le chien devra après quelques répétitions au leurre, faire lui-même le comportement de remplacement pour avoir le renforçateur. Il est impératif à cette étape de laisser choisir le chien: il doit pouvoir décider de ce qui va arriver. Ne tirez pas sur la laisse s’il ne s’assoit pas ou ne vient pas à vous, ne lui demandez pas verbalement de s’asseoir ou de vous regarder. Attendez qu’il vous offre le nouveau comportement. Cela doit absolument venir de lui pour qu’il apprenne le comportement sans votre intervention. Munissez-vous d’une laisse attachée à la taille pour éviter de devoir tirer sur la laisse ou la longe. On compensation la dépense d’énergie que la prédation apporte par une autre dépense d’énergie idéalement aussi reliée à la prédation (avec une balle, un jouet) ou par une autre dépense énergétique si le chien n’est pas intéressé par la prédation aux objets. Travailler le rappel séparément aidera aussi grandement en cas d’urgence.

Avec le succès des précédents entraînements, on pourra passer à l’étape suivante: on diminuera la distance entre le chien est les animaux tout demandant le comportement de remplacement. On y ajoutera graduellement le mouvement des animaux. Le succès est dans la diminution graduelle de la distance et l’ajout progressif des mouvements des animaux.

Allez trop rapidement fera déclencher le chien en mode prédation au delà de la fixation. Et cela fera régresser le chien. Rappelez-vous que pour qu’un comportement perdure, il doit être renforcé et être payant. À force de le répéter et de le renforcer, il finira par remplacer définitivement le comportement non désiré. Voici une courte vidéo, vous démontrant la technique avec le landseer et les poules:

Éducateur canin et comportementaliste, Danielle est propriétaire et directrice de la compagnie FIDÈLE CANIN qui produit et distribue le harnais FIDÈLE et autres produits d’entraînement canin. FIDÈLE CANIN offre aussi des services d’entraînement canin au clicker et de consultation comportementale. Danielle a débuté dans le monde canin comme zoothérapeute dans le réseau de la santé et a monté son propre élevage de Golden retrievers spécialisés en zoothérapie dès 1989. Formée par les plus grands experts internationaux en entraînement et en comportement canin, Danielle se spécialise aujourd’hui en agressivité et peur canine.

1 Comment

Laissez un commentaire

Question de sécurité anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.