Quels accessoires choisir pour une marche en laisse?

La marche en laisse (1ère partie)

Si le chien est un sportif hors pair, il n’est pas du tout naturel pour lui de marcher au pied d’un humain, et encore moins en laisse. Ce qui explique sans doute pourquoi tant de promenades tournent au cauchemar. A l’origine le chien est un prédateur et un charognard, doté d’une force physique qui lui permet de parcourir des dizaines de kilomètres à une allure modérée (en général le trot), sur des terrains accidentés. Naturellement, le chien choisit l’allure qui lui est la plus bénéfique, c’est-à-dire celle qui lui occasionne le moins de dépenses d’énergie.

Pour marcher en laisse, le chien doit évaluer et se réajuster sans cesse à la vitesse de marche de son propriétaire, vitesse individuelle qui est propre à chacun, tout en tenant compte de sa propre vitesse, qui dépend de son allure, de sa taille et de l’amplitude de sa foulée. Autant dire que cet exercice est extrêmement difficile pour le chien. La grande diversité de taille des chiens domestiques augmentent encore plus le risque de disparité entre la vitesse du propriétaire et celle de son chien.

Un chien de petite race devra faire de plus grandes enjambées pour suivre son propriétaire, au risque de fatiguer plus vite, tandis qu’un chien de taille moyenne, devra ralentir son allure pour rester au côté de son compagnon humain. Il existe plusieurs techniques qui peuvent faciliter l’apprentissage de cet « ajustement », pour que chacun des deux parties en retirent un maximum de plaisir, et pour se faire, il est souhaitable d’utiliser un matériel adéquat.

Le collier

Pour le confort et la sécurité du chien, il est recommandé de choisir un collier plat, en tissu, nylon ou cuir, en fonction du poids et de la taille de l’animal. Un collier trop petit ou trop lourd nuirait à son ossature et à ses vertèbres cervicales, notamment dans le cas des petites races et races naines. Il est essentiel de penser à réajuster très régulièrement le collier d’un chiot en croissance, sous peine de le blesser grièvement. Idéalement, pour tous les chiens, une vérification chaque jour après les sorties, permet de s’assurer de l’absence de blessure au cou, et du bon ajustement du collier. Le chien doit pouvoir respirer librement sans contrainte : l’on doit pouvoir passer une main à plat entre le collier et le cou du chien.

Le saviez-vous ? Quelque soit la forme des colliers coulissants (colliers étrangleurs), ils ne sont pas adaptés à la physionomie du chien et risquent de lui occasionner de graves blessures à la trachée et/ou aux vertèbres cervicales. En dehors du risque d’étranglement, ils peuvent aussi engendrer de graves troubles du comportement.

Quels accessoires choisir ?

Le harnais

Il respecte beaucoup mieux la physionomie du chien et présente l’avantage de ne pas le blesser, pourvu qu’il soit à la bonne taille et bien ajusté au corps de celui-ci. Cependant, les chiens de moyenne et grande taille pourront ainsi développer leur force de traction, au risque de voir les propriétaires avoir moins de contrôle sur leur animal. Idéalement, il existe des harnais (et licous) qui facilitent l’apprentissage de la marche en laisse, par d’ingénieux procédés, respectueux et sécuritaires pour le chien. Comme par exemple le harnais Fidèle!

La laisse

Tout comme le collier, en nylon, tissu ou cuir pourvu qu’elle soit solide et sécuritaire pour le chien. Afin de respecter au mieux son besoin d’espace, il est préférable d’avoir une laisse plate, de plus de 1.50 mètre, et toujours adaptée à sa physionomie du chien (poids, taille). Les laisses d’entrainement présentent l’avantage d’avoir plusieurs mousquetons et anneaux pour un ajustement rapide et pratique en fonction des situations.

Pour les propriétaires les plus sportifs, il existe un panel d’équipements pour courir, pédaler et randonner avec son chien, pour le plus grand plaisir de celui-ci !

Nous verrons la suite la semaine prochaine!

Références :

“Guide pratique pour le bien-être de votre animal » Association des Médecins Vétérinaires du Québec & l’American Veterinary Society of Animal Behavior, 2011.

Club Français des Chiens Nordiques, 2013 http://cfcn.free.fr/SITE/

Société Francophone de Cynotechnie ,2013 http://www.sfcyno.com/

Comportementaliste Praticienne et Coach Certifiée en comportement animal (chiens-chats), elle offre deux services complémentaires : - consultations, cours d’éducation canine et conférences pour le public, et - conférences et formations spécialisées pour les professionnels du milieu animalier Ses méthodes positives sont basées sur l’éthologie appliquée, la psychologie expérimentale et la biologie animale.

Laissez le premier commentaire

Question de sécurité anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.